Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

effondrement capitalisme

  • La semaine de tous les dangers commence demain

    Cette semaine pourrait vraiment s’avérer être un tournant. Non seulement pour l’Italie et l’avenir politique du gouvernement actuel, mais pour toute l’Europe. Et le risque est d’accorder trop d’attention au conseil d’administration de la BCE, appelé à la première hausse des taux et au dévoilement du mystère du bouclier anti-spread, alors qu’à l’horizon se profile un week-end Lehman pour l’Allemagne les 23 et 24 juillet. La séquence des événements est à couper le souffle.

    Le mercredi 20, les communications de Mario Draghi en Italie, alors qu’à Francfort, les deux jours de la BCE commencent. Le lendemain, alors que le marché attendra le communiqué de presse eurotower et la conférence de presse de Christine Hagarde, à Amsterdam, les contrats à terme européens sur le gaz naturel commenceront à fonctionner sérieusement en mode baromètre par rapport au jour J du lendemain : 22 juillet, après les dix jours de maintenance et le différend sur l’otage de la turbine du Canada, Nordstream va-t-il commencer à pomper du gaz russe en Europe ? Ou est ce le début du zyklon B zombie

    Muzak industrielle apocalyptique (attention aux tympans)

    Zyklon B Zombie - YouTube

  • Beurk

     

     

    nicolas culot,uhuaia,il echoit il chit;migrants noyés,effondrement capitalismeBon, je ne reviendrai pas, sur le triste épisode de Nicolas Culot créateur de l'émission« Il échoit, il chut » dont on connaît maintenant la philosophie : un ptit trou dans le cul vaut mieux qu'un grand trou dans la couche d'ozone.

    Mais je dirai juste deux mots sur les migrants noyés.

    L'Europe n'assume pas sa responsabilité de tueuse en série de migrants. Elle se contente de jouer son rôle de caisse enregistreuse, son rôle de comptable, elle l'assume avec une froideur exemplaire. La Méditerranée et la Manche maintenant ont vocation à être une poubelle pour leurs riverains. La transformation en cimetière marin représente donc un progrès. La mer n'exige pas de papiers aux noyés qu'elle recueille en ses fonds. Les poissons voraces à souhait risquent de ne plus avoir le même goût en bouche. Les viandes déshydratées et affamées n'ont pas bonne réputation. Nul ne se sent concernés par ce carnaval funèbre. Ceux qui consommeront les produits de la mer risquent de devenir anthropophages par procuration.

    Sur les autres rives de cette mare aux chimères, l'indifférence prend des bains de soleil. Nul ne se sent concernés â ce carnaval funèbre. Pantins dressés à détourner la tête afin de ne pas avoir le regard souillé par la détresse du monde. Pour qu'un èvénement les afflige, il faut que les victimes leur ressemblent trait pour trait. L'Occident est un Sahel des sentiments.



  • Grèce la misère absolue

    grèce,misère,bon d achat,rationnement,guerre economique,futur,austérité,couvre feu,covid,effondrement capitalismereçu ce jour cette information d'un ami nécronomiste grec

    Une autre rumeur fausse concerne la pseudo bonne santé de l’économie grecque, au prétexte que l’État est en train de rembourser sa dette au FMI de façon anticipée (en l’occurrence 3,6 milliards de prêts qui devaient expirer en 2021 et 2022). Il lui restera encore à payer 1,2 milliards à l'instance internationale par la suite. Mais, en réalité, l’État grec n’a évidemment pas l’argent pour rembourser ce prêt : il ne fait qu’emprunter simultanément sur les marchés financiers auprès de créanciers moins exigeants que le FMI (qui a tendance à dicter la politique des pays où il intervient). C’est tout ! Idem pour les baisses d’impôts qui sont surtout des cadeaux aux patrons et aux actionnaires. L’essentiel des 1,2 milliards offerts se résume aux baisses des impôts sur les bénéfices des entreprises (de 28 à 24%) et de la taxation des dividendes (de 10 à 5%). Autrement dit, c’est une probable hausse de la TVA (l’impôt qui frappe tout le monde, surtout les pauvres puisqu’ils consomment une proportion plus forte de leur faible revenu) qui devra compenser ce nouveau cadeau aux riches. Mitsotakis, c’est Robin des Bois à l’envers. Pas étonnant qu’il soit copain avec Macron.

    Parmi les autres chaises musicales entre les ministères, le très libéral Kostis Hadjidakis laisse le ministère de l’Environnement et de l’Énergie, au sein duquel il a déverrouillé l’exploitation des territoires sauvages et protégés, pour celui du Travail, avec pour mission d’utiliser le prétexte de la crise actuelle pour en finir avec les ruines du droit du Travail en Grèce. En août 2019, un nouveau projet de loi a déjà été adopté qui supprime la condition obligatoire pour justifier le licenciement d'un employé. Idem concernant la rémunération des heures supplémentaires qui n’est plus impérative. Tout ça à cause du virus, bien sûr ! Ben voyons !

    Même chose pour les étudiants les plus pauvres qui vont voir disparaître 20.000 places dans les universités en 2021, au bénéfice des écoles privées. Les études sont donc réservées à ceux qui ont de l’argent grâce à leur famille. Les autres iront tout simplement au turbin, en bas de l’échelle sociale, comme leurs parents. La lutte des classes, il semble que ça existe encore, contrairement à ce que nous affirment les éditocrates ridicules. Et que dire du budget accordé à la santé qui va baissé de 17% en 2021, en pleine saturation des capacités hospitalières ?

     

    Depuis deux mois, 5000 Grecs sont morts du covid19. Mais combien sont morts de la misère qui frappe de plus en plus fort ? Et combien vont mourir dans les prochains mois, directement ou indirectement, du fait des événements qui se produisent actuellement ? La crise sanitaire est l’arbre qui cache la forêt de la crise sociale qui va suivre et commence déjà. Et tout ça, non pas à cause du virus lui-même et de ses conséquences immédiates, mais du fait des choix politiques qui sont faits au même moment. Le pouvoir aime à profiter de toutes les opportunités, même avec les meilleures prétextes, pour accroître sa domination, nous domestiquer, nous soumettre, nous exploiter, nous presser comme des citrons.

    Ensuite, il nous jette des miettes pour tenter de faire oublier tout ce qu’il nous prend. En Grèce, un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté (3,5 millions d’habitants) et la moitié des sans-abris d’Athènes survivent avec moins de 20 euros par mois. Mais la mairie d’Athènes (dirigée par le neveu du premier ministre) se complait à rendre public que, durant l’année 2019, elle a fait 2606 lavages de vêtements (8 par jour), distribué 5200 médicaments (11 par jour) et transmis 2900 bons d’achats de 50 euros en partenariat avec des supermarchés et le Lions Club de Kifissia. Des chiffres en réalité ridicules pour une immense commune avec un budget important face à une telle misère. Une aide grotesque de la part de dirigeants qui font partie des responsables de ladite misère