Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

panique

  • Les gestes barrières de la BCE

    Jeudi, la banque centrale européenne par la voix de Christine Lagarde à vue n’annoncera pas probablement une baisse de taux puisqu’ils sont déjà négatifs et s’enfoncer encore plus dans le négatif n’a plus d’efficacité au niveau monétaire. Par contre, il est quasi-certain qu’elle fera sienne la devise de son prédécesseur Draghila (Mario Draghi).
    Le Whatever it takes (tout ce qu’il faut)
    En clair, la BCE va faire ce qu’elle sait faire le mieux : une impression massive de billets car c’est la seule chose que les banques centrales savent faire. Mais n’oublions pas que la dette mondiale a doublé depuis la dernière crise. En 2006, la dette mondiale s’élevait à 125 000 milliards $ et aujourd’hui, elle s’élève à 250 000 milliards $. Cet argent n’a pas profité à l’économie en général, mais il n’a fait que gonfler les marchés d’actifs. Quand le prochain tour d’impression monétaire commencera, personne n’en profitera. Il est probable que nous assistions à un rebond technique mais très rapidement devant la masse de dépôt de bilan. Le monde comprendra qu’il est impossible de créer de la richesse en imprimant des morceaux de papier sans valeur ou en ajoutant des zéros sur un ordinateur. Cette fois-ci, les banquiers centraux réaliseront qu’ils ne peuvent résoudre un problème d’endettement en y ajoutant d’autres dettes. Et botteront en touche en disant que c’est à l’Europe de faire un vaste plan de relance budgétaire et tant pis pour les 3%. On verra à ce moment la position des allemands obsédés par l’ordolibéralisme et la retraite de leurs vieux qui ne cesse de diminuer. Nous en reviendrons à la sempiternelle question : les allemands seront-ils prêts à payer pour les fainéants d’Europe du Sud ???

     

    Exemples de gestes barrières
    1701_Lagarde.pngmario-draghi-gift.jpg

  • En route vers la déflation et la trappe à liquidités

     

     

     

    deflation,fin partis politiques,recession mondiale,effondrement capitalisme,panique,bulle verte,ecologie,trappe a liquiditésDans une interview à la Croix, Bruno Le Maire semble se rendre compte de la situation

    https://www.la-croix.com/Economie/France/Bruno-Le-Maire-LEurope-doit-etre-continent-capitalisme-responsable-2019-09-05-1201045525

    Dans le même temps, Le Maire vient d'annoncer sa plus grosse levée de fond : plus de 10 milliards d'Euro en une journée et en taux négatifs à quinze ans. Autrement dit, de grands investisseurs sont prêts à perdre de l’argent pour prêter à un horizon aussi lointain que 15 ans. 

    Pour ceux qui doutaient de la crise et du grand effondrement, en voici la parfaite démonstration. C'est la panik dans l'hyperMarché mondial ! Dans ce contexte mieux vaut perdre un peu que tout perdre et prêter à un Etat reste ce qu'il y a de plus sûr.

    En 2008 soit il y a onze ans, j'avais annoncé la prochaine bulle : la bulle verte

    http://necronomie.blogspirit.com/archive/2008/09/02/tgd-2008-2012-et-nouvelle-bulle-programmee.html

    En 2010, j"annonçai en simultané la destruction de la valeur d'échange, la vision critique du consumérisme qui allait se développer, le déclin des partis politiques, les émeutes et la mise en place de la supra bulle, j"annonçai également la stagnation puis la déflation et la trappe à liquidités

    Sans faute pour JPC

    La preuve

    http://necronomie.blogspirit.com/archive/2010/12/14/marketing-necronomique-un-recap-en-vrac.html

     

    Si c'est pas être visionnaire ça !

  • Bonne Année 2026

      

     

    A Gey qui nous fournit la caméra et la lumière (le voilà ton scénar qui ressemble étrangement à la réalité)

    1357741729.jpg

     

    Scénario : Le terrorisme et les flux migratoires incontrôlables ont conduit les gouvernements à un contrôle croissant des citoyens non pas sur le modèle à l'ancienne des Etats policiers mais en terme d'emplois aidés trop aidés, de formation déformante, d'emplois de demain d'après demain, de crédits, de logements, de pensions de retraites, de couverture médicale : des services qui peuvent être suspendus. On peut désormais être déchu de ses droits comme de sa nationalité.

    Tout ces services sont informatisés. Sans numéro pas de prestations. Ceux qui restent dans le système n'ont plus de vie privée à cause du Big Data, le moindre de leurs achats, de leurs désirs ou de leurs vices cachés est épluché. Les géants du net et des réseaux sociaux bénéficient d'avantages fiscaux en échange de la fourniture de leurs données.

    Cela n'a toutefois pas totalement produit les modèles humains standardisés et décervelés des prophètes linéaires comme Georges Orwell. Un pourcentage de la population a été obligé de passer dans la clandestinité. Personne ne sait la valeur exacte de ce pourcentage. Ces gens sont innombrables car non numérotés. Ce sont les Nécronomistes.

    Plan 1 / Vue aérienne du bouclier de sécurité construit par Valérie Pécresse (le serre fesses). Un grand mur qui peut être tenu en moins d'une heure par les soldats du Christ

    Musique  : https://www.youtube.com/watch?v=m1cRGVaJF7Y

    th.jpg 

    Bonne Année et Résistance