Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inaction française

  • Bande de feignasses

    En final le durcissement de loi pénal qui avait été prévu pour les Blacks Blocs est tombé sur des membres de l'ultra-droite.

    On se marre....

    Après la chasse aux arrêts de travail et les primes aux médecins pour ne pas en faire, voici venir le temps de la chasse aux ruptures conventionnelles.

    Comme je vous l'avait annoncé la seule stratégie de Macron est le taux d'emploi. Tout le monde au taf même les séniors....

     

    Par ailleurs toujours comme je l'avais annoncé la Money Power ne reconnaît plus que deux ennemis le fascisme et l'Islamisme et un fascisme contrôlé dans un parlement est considéré comme un gage de sérieux pour la Money Power.

    L'extrême droite française a repris la stratégie de l'extrême droite américaine de se poser en défenseur des juifs et des homosexuels.

    Ils s'alignent donc sur Orban en Hongrie pour ne pas avoir d'immigrés « les musulmans cela crée de l'antisémitisme et de l'homophobie ;

     

    https://rmc.bfmtv.com/actualites/economie/face-a-la-hausse-du-chomage-elisabeth-borne-veut-agir-contre-les-ruptures-conventionnelles_AV-202311270371.html

  • Marcel Président

     

     

     

    marcel.jpgUn communiqué de l'Inaction française

    approved by JPC

     

     

     

    Depuis les années 70 et la fin du keynesianisme, le capitalisme a compris qu(il y avait beaucoup plus d'argent à gagner de la propension des gens à consommer n'importe quoi que de les faire travailler plus. C'est pour cela que nous avons eu une réduction du temps de travail. A l'époque, on nous parlait de vivre dans une société de loisir.

    En vérité, dans les démocraties de Marché, les sociétés de consommation ou le PIB dépend plus de la consommation que de la production, notre vrai travail est de consommer.

    Ainsi par exemple le RSA est un plan de relance économique déguisé car ce que l on dpnne aux rsistes repart directement dans la consommation (il n'y a pas d'épargne)

    Ils sont donc rémunérés fort logiquement pour consommer.

    La consommation de masse ne peut s'accomplir que dans l'isolement de chacun : chaque consommateur est un travailleur à domicile non payé coopérant à produire l'homo économicus. —: le travailleur à domicile en tant que transformateur de sa propre nature en consommateur zombie n'est pas rétribué, mais paie lui-même pour accomplir ce labeur, il doit même acheter la perte de sa liberté. 

    En conséquence le projet poliique de l'Inaction française est de faire rétribuer l'ensemble de la population pour sa consommation productive et de libèrez ceux qui le souhaite de leur faux travail que le capital ne reconnait même pas

    Vive la consommation productive rémunérée

    L'naction est notre seule liberté.

     

    Marcel la Feignasse

    Président de l'Inaction Française

     

     

  • La nécro du jour

    marcel la feignasse,inaction française,inflation,consommation,immediatiseme,futurL’augmentation des bénéfices des entreprises est à l’origine de 45 % de l’inflation en Europe, contre 40 % pour la hausse des prix à l’importation et seulement 15 % pour les salaires des travailleurs, selon une étude réalisée par les économistes du FMI.

     

    Bon, pour ne rien vous cacher, je suis allé arroser cette nouvelle avec les potes de l'Inaction française.

     

    A cette occasion, nous sommes allés sur une péniche bouffer une planche charcuterie fromage au cholestérol et au saumur champigny vin de Loire vin d'espoir.

     

    Une jeune fille ecervelée s'est approché de Marcel la feignasse légendaire Président de l'Inaction française et lui a demandé son âge le même que le mien.

    Il lui a répondu 64 ans, ce qui est la vérité.

    La jeune fille lui a dit :

    « Vous faites pas votre âge »

    Et impassible Marcel lui a répondu :

    «  J ai jamais rien fait de ma vie, je vais pas commencer à faire mon âge... »

     

    On se marre bien...