Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cryptomonnaie

  • LE FUTUR ET LAGARDE A VUE (sous le règne des banquiers centraux non élus)

      bce,fed,cryptomonnaie,cdbc,avenir capitalisme,fin des banques,salire vital,planification         

    Nous le savons, les banques sont sous-capitalisées et n’ont toujours pas extrait de leur bilan les créances douteuses issues des subprimes et de la crise de 2008. Pourquoi le feraient-elles avec la manne de la BCE ?

    Ce faisant elles jouent contre elles-mêmes.

    Il ne fait toutefois  aucun doute que les banques centrales souhaitent accroître leur contrôle sur la monnaie et son utilisation, supprimant ainsi l'obstacle des banques commerciales qui produisent l'essentiel de la monnaie en circulation grâce à l'expansion du crédit bancaire. D'un point de vue étatiste, la banque commerciale est un dinosaure, un vestige dépassé de marchés libres, perpétuant un risque systémique inutile et remplacé par la technologie. Les réseaux d'agences disparaîtront avec l'argent liquide, modifiant à jamais les relations entre les banques et le grand public.

     En introduisant des comptes bancaires centraux directs pour les membres du public et toutes les entreprises, les banques commerciales deviennent superflues et peuvent être autorisées à mourir. Et si une personne fait faillite avant la fin des banques commerciales, la possibilité de transférer tous ses prêts et dépôts dans les livres d’une banque centrale existera alors. L'élimination du risque systémique par la suppression des banques commerciales est l'un des nombreux objectifs probables à long terme des CBDC (les banques centrales ne voulaient pas employer  le terme de cryptomonnaies donc on appelle ça des CDBC Central Bank Digital Currency). Les banques commerciales peuvent se retrouver avec le rôle des activités de banque d'investissement sur les marchés de capitaux.

    On peut imaginer que le développement des CBDC va encore plus loin que le simple remplacement du cash. La stimulation en déposant de l'argent sur des comptes personnels peut être utilisée pour cibler l'augmentation des dépenses des consommateurs, voire des groupes de consommateurs, triés par richesse, emplacement ou d'autres facteurs. 
    À terme, le financement de tous les projets d'investissement passera sous le contrôle direct de la banque centrale. Et les dépôts d'épargne, toujours perçus comme un frein à la consommation, peuvent être bannis. Des capitaux peuvent être mis à la disposition des régimes gouvernementaux et des entreprises favorisées sur la base de la décision de la banque centrale.

    Une future déclaration du gouvernement pourrait être publiée sur les lignes suivantes:

    «Votre gouvernement est heureux d'annoncer que le Bureau national d'audit a approuvé un certain nombre de projets d'infrastructure visant à améliorer les communications entre les centres administratifs. Cet investissement sur dix ans garantira environ 500 000 emplois. Le coût sur la durée de vie du projet est de XXX milliards d'unités monétaires. La Banque centrale a confirmé qu'elle mettra le financement de ces projets à la disposition de votre gouvernement et des entrepreneurs agréés du secteur privé. »

    Ce serait le paradis des planificateurs. En outre, l'argent de la CBDC peut être retenu ou gelé pour toute personne soupçonnée de crimes et d'évasion fiscale, les affamant en aveux de culpabilité. La justification est toujours qu’il est dans l’intérêt national de veiller à ce que les délits financiers et fiscaux soient éliminés - ce que les banques commerciales ont singulièrement omis de faire. Les paiements à l'étranger peuvent être acheminés via d'autres CBDC, ce qui permet au réseau de la banque centrale de contrôler le commerce mondial. Imaginez simplement que le commerce extérieur se fasse à travers une version plus grande du système de règlement TARGET2 de la zone euro!

     Dans les économies avancées, Covid-19 a presque éliminé les liquidités, qui sont sans aucun doute destinées à être entièrement remplacées par les CBDC. La fin de l'argent liquide et des dépôts bancaires permettra à la banque centrale de plafonner le montant d'argent liquide que tout le monde peut détenir et de s'assurer que chacun reçoit un «salaire vital». Déjà signalé, une autre intention est d'éliminer le fardeau des taux d'intérêt et en contrôlant où la masse
    monétaire est élargie, de gérer l'économie.

    La fin des monnaies fiduciaires viendra probablement tôt ou tard, à cause des conséquences de l’impression massive de monnaie d’aujourd’hui, en particulier de dollars. Déjà, les dépenses du gouvernement américain sont financées beaucoup plus par la dépréciation de la monnaie que par les impôts, une condition qui continuera presque certainement à se détériorer rapidement dans les mois à venir. En outre, le système bancaire mondial, qui est extrêmement faiblement capitalisé, fait face à un tsunami de créances douteuses qui ne peut conduire qu'à une défaillance systémique - très probablement dans la zone euro au départ, mais menaçant toutes les autres juridictions par des risques de contrepartie. Il arrive à un point critique et est susceptible de se produire bientôt, peut-être déclenché par la deuxième vague de covid.

    Bien avant les deux ou trois ans requis pour qu'une CBDC soit opérationnelle, la monnaie fiduciaire de réserve mondiale, le dollar américain, est déjà hyper-gonflée. Il y a des signes que les marchés commencent à comprendre cela. Le prix du Bitcoin a fortement augmenté, envoyant des signaux à tout le monde que le différentiel entre sa quantité finalement fixée et les taux d'accélération de la dégradation de la monnaie fiduciaire alimente considérablement le prix.

    Malgré la crise économique, les marchés boursiers sont poussés vers de nouveaux sommets, les clients non financiers jugeant les actions préférables aux dépôts bancaires. Cela n’a pas aidé la Fed à ramener les taux de dépôt à zéro en mars dernier, bien en deçà de la préférence temporelle de chacun. La Fed a également promis un QE infini afin de financer le déficit budgétaire. Par conséquent, il n'est pas surprenant que les particuliers et les entreprises passent de leurs soldes de trésorerie à des actifs financiers et autres, à l'exception notable des obligations à taux fixe. La hausse des prix des produits de base et des matières premières nous indique également que des dollars sont vendus sur ces marchés.

    Si tout ce qui est ici annoncé alors cela devait se produire, les planificateurs deviendraient les maîtres du monde et le libéralisme le plus exarcerbé aura enfanté une société de contrôle. Mais ça vous commencez à y être habitué.

     Nécronomiquement votre

    Lire la suite

  • La crypto du capitalisme d'Etat chinois

    chinas-cryptocurrency-ban.jpg

    La nouvelle du jour est dans le prolongement de ce que je vous annonçais dans ma note " La chine est rouge…"

    Récemment, le gouvernement chinois a proposé d'interdire toutes les activités minières de crypto-monnaie en Chine, confirmant une fois de plus que le gouvernement n'est pas un fan de quoi que ce soit lié aux crypto-monnaies.
    En outre, les lois chinoises de crypto sont strictes. Les institutions financières n'acceptent pas le bitcoin et les autres crypto-monnaies comme monnaies légales.
    Puis, alors  qu'ils interdisent tout ce qui concerne la crypto-monnaie, la banque centrale chinoise a annoncé la sortie de sa crypto-monnaie native.

    L' informations sur la Chine et le lancement de sa monnaie numérique native est décrit dans un rapport sur le portail d'informations de langue anglaise China Daily. Le Parti communiste chinois est propriétaire de ce portail d'information.
    Selon le rapport, le lancement a été annoncé sur un forum organisé par le China Finance 40 Forum au cours du week-end à Yichun, Heilongjiang.
    Lors du forum, Mu Changchun, un fonctionnaire du département des paiements de la Banque populaire de Chine, a déclaré que le jour de lancement est bientôt, probablement plus tôt que la Balance de facebook pièce numérique.
    Le nom de la crypto-monnaie chinoise est inconnu. Ce que nous savons, c'est que la crypto-monnaie est soutenue par le gouvernement, et elle est dans une phase de test.
    Au cours de cette phase, huit institutions recevront la crypto-monnaie, y compris les géants de la technologie tels qu'Alibaba et Tencent. Le plan est que ces entreprises aideront à distribuer la crypto-monnaie dans l'économie chinoise.

  • SONGE

    CFCAFF93-8661-4802-9F3E-12B246FA25B7.jpg

     

     

    Cette nuit, j'ai rêvé que j'avais inventé un truc pour remonter le temps et me déplacer partout. Je me servais de cette faculté dans ce rêve qui était en fait un cauchemar pour buter la première de la lignée Kardashian et de fait toute sa progéniture que je privais de naissance.

    Adieu Kim et ses 45 millions de followers et les autres frangines...

    Et puis j'ai fini par me réveiller et j'ai pensé à ce bon vieux Salvini malin comme un singe qui avait monté sa monnaie complémentaire les Mini Bots avec laquelle il allait payer les fournisseurs de l'Etat sans creuser son déficit. La vérité, c'est qu"il ne veut pas se trouver comme un Tsípras qui s'est fait couper les nouilles par la commission. Varoufakis lui était prêt à faire le pas et à lancer une nouvelle monnaie mais le révolutionnaire fonctionnaire a eu peur et a sacrifié Varoufakis. Bref les Mini BOTS c'est un peu comme le canada dry qui a le goût et la couleur de l'alcool mais qui n'est pas de l'alcool mais les minobots peuvent devenir du jour au lendemain des billets utilisés partout. En tous cas voilà une fantastique monnaie d'échange avec la commission européenne pour qu'on lui foute la paix sur son déficit.

    Je me suis dit aussi que j'avais eu raison dans l'emission du Grand Foutoir où j'annonçais que Steve Bannon n'était pas allé en Italie pour rien.

    Ce bon vieux Steve, lui aussi, il fonctionne plein régime. Il a monté sa cryptomonnaie : le Déplorable coin. Déplorable comme nom en hommage à Hillary Clinton qui avait dit que les gens qui avaient voté pour Trump étaient déplorables. Perso avec l'ami Ignatius, on pense  l'on pourrait imaginer une cryptomonnaie complémentaire basée comme le IOTA sur la technologie TANGLE et non la blockchain
    Si les Etats décident un jour de supprimer telle ou telle monnaie comme le Bitcoin
    c'est assez facile dans le sens où il suffit d'aller dans les centre serveurs qui minent ces monnaies et les fermer physiquement. Avec TANGLE, c impossible car il faudrait supprimer tous les ordinateurs perso.
    https://medium.com/acycliclabs/why-you-should-move-to-tangle-from-blockchain-393ed736345f

    https://fr.express.live/le-krona-la-cryptomonnaie-de-la-suede-nutilisera-pas-la-blockchain/

    Les populistes prospèrent sur le mépris affiché des Elites car le mépris c'est méprisable.

    borghi_minibots_tardelli-m.jpg