Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rsa - Page 3

  • Cash Cash Party

     

    A Frank K (la crise économique c fantastique)

    les conseils de tonton JPC /Travaux pratiques

    Phase 1

    La fusion Gauche droite a eu lieu, le RSA va être compatible avec le statut auto entrepreneur...Montons des sociétés de chômage comme dans les années 70 et facturons nous les uns et les autres sur le modèle sentier en faisant tourner l'argent...

    Zéro cash a débourser(sécu payée)et de la dette qui tourne...

    Phase 2 allons voir notre banquier pour lui demander d'isoler la dette de crise de la dette structurelle comme vient de le faire dame Hagarde à Bruxelles...

    Et hop, en avant comme avant...

    PS c pas compliqué le capitalisme d'état...

  • VITRIER MARKETING

    Autrefois certains vitriers de rues (VVVVvvviiiitriiiier.....) envoyaient leurs enfants casser des vitres sur leur passage, créant ainsi une adéquation parfaite entre l'offre et la demande sans intervention de l'Etat.

    En période de crise, apporteur d'affaire pour un dentiste qui vous rémunère à chaque fois que vous avez fait casser les dents à quelqu'un
    peut aussi constituer un relais de croissance et une source de gain.

    Mais vouloir réhabiliter le travail en période de TGD n'a pas de sens...
    Avec 10 000 Rmistes de plus le mois dernier (et combien dans les mois qui viennent ???)
    Le RSA devient infinançable à moins que les bobos devenus les gogos ne décident d'adopter un pauvre par foyer moyennant avantages fiscaux.

    Heureusement pour eux, pour toucher le RSA, il faut déjà trouver un boulot, ce qui en période de job crash est totalement impossible pour une personne qui a été exclue de la chaîne de la valeur, il y a plusieurs années (hors contrat aidé ou public).

    Les gains de productivité ne servent à rien si ils sont supérieurs à la croissance du pays et vouloir par conséquent réhabiliter le travail en pareille période est une hérésie. Il convient plus de former de nouveaux warriors en leur disant "Démerdez-vous !!!".
    Mais les démocraties de Marché aiment acheter la paix sociale. La main qui se tend est préférable au poing sur la gueule et le cash finit de toute façon au centre commercial dans les sociétés de consommation.
    Là ou se joue notre avenir commun.

    Nécronomiquement votre

  • Plan de relance "à la française"

    "Il faut souvent changer d'opinion pour être toujours de son parti."
    Cardinal de Retz

    Le RSA n'est pas un rêve ou un projet humaniste destiné à extraire de la misère les 3,7 millions de personnes qui sont concernées par sa mise en œuvre

    Le RSA est, en fait, un plan de relance déguisé.

    Qu'attend-on réellement de ces nouveaux esclaves ???

    Réponse : Qu'ils consomment plus...
    Et que cette consommation, ajoutée à un endettement type crédit pour pauvres, de cette armée de réserve génère
    au moins 0,5 du fameux point de croissance qui manque à notre pays et que notre président avait promis d'aller chercher avec les dents.

    Imaginez une seule seconde (hypothèse farfelue) que les "bénéficiaires" du RSA se mettent soudainement à épargner la différence entre le RMI et le RSA, et ne l'injectent pas dans la consommation, imitant ainsi ceux dont les capitaux vont être taxés pour son financement.
    Nul doute alors qu'il serait supprimé immédiatement.

    Nous sommes donc bel et bien devant un plan de relance de la demande.
    L'ampleur de nos déficits interdisant un plan de relance keynesien plus traditionnel à l'image de ce que font les autres pays.

    la main qui dépense est préférable à la main qui se tend qui est elle même préférable au poing sur la gueule.
    Ceux qui ont manifesté leur hostilité à cette nouvelle taxe ferait bien de s'en rappeler.


    Nécronomiquement votre