Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

etat zombie

  • Zombification teutonne

    La chatîment des neuf orices à la japonaise arrive

     

    Etat zombie

    Entreprises zombies

    Consommateur zombie

     

     

    Pendant des années, on nous a bassiné avec le fameux modèle allemand. Aujourd'hui la vérité éclate, l'Allemagne doit refaire tout son appareil de production conséquence de la guerre sans guerre et de la transition écologique forcée. Un vrai pays de zombies...

    Fin décembre 2020, l’Institut de l’économie allemande de Cologne, orienté vers les employeurs, a publié un article intitulé « Corona: y a-t-il une menace de zombiefication de l’économie allemande? » Dans ce document, il a repris des estimations d’éventuelles faillites d’entreprises pour l’Allemagne à l’époque. En conséquence, l’Institut ifo (Institut Leibniz pour la recherche économique de l’Université de Munich e. V.) a estimé en 2020 que 750 000 entreprises, soit environ un cinquième de toutes les entreprises allemandes, étaient menacées de leur existence. Selon une enquête de l’Association des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK), il y en avait environ 350 000 ou un dixième. Creditreform s’attendait donc à ce que jusqu’à 800 000 entreprises surendettées soient pour 2021, qui pourraient devenir des entreprises zombies.Le fait est que les faillites d’entreprises ont considérablement diminué depuis les confinements de mars 2020. Les raisons en sont, d’une part, la modification des directives en matière d’insolvabilité et les paiements de soutien importants versés par le gouvernement aux entreprises, par exemple par le biais d’allocations de chômage partiel, qui peuvent encore être obtenues beaucoup plus facilement aujourd’hui qu’avant Corona.En 2020 et 2021, les défaillances d’entreprises en Allemagne étaient en moyenne inférieures de 20 à 30 % à la valeur moyenne de l’année de référence 2018, de janvier à mai 2022, de près de 40 % par rapport aux valeurs de l’année de référence 2018. Cela indique un arriéré considérable d’insolvabilités et donc une zombification de nombreuses entreprises en Allemagne. Si ces faillites étaient toutes compensées d’un seul coup, il y aurait probablement une augmentation significative du chômage.

    Tant sur le plan budgétaire que monétaire, tout a été fait depuis 2007 pour empêcher un processus de destruction créatrice. Les libéraux ont empêché le processus par lequel ils ne font que jurer...auraient ils peur ?

     

    Résultat : aujourd’hui, il y a probablement plus d’entreprises zombies – et d’États zombies, c’est-à-dire d’États ayant des dettes insoutenables à long terme – que jamais auparavant. Une énorme quantité de « biomasse économique » s’est accumulée. Cette « biomasse » commence à brûler. Cela pourrait donner un feu de forêt comme nous n’en avons pas vu depuis de nombreuses décennies, peut-être depuis 1929. Un regard sur les développements sur les marchés boursiers, obligataires et cryptographiques depuis le début du mois de janvier 2022 donne une idée de ce qui pourrait nous attendre. Nous dansons sur un volcan.