Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

krack immo

  • complotisme et économie de bulle de tout...

     

    CLICK ON PICTURE

    coronavirus3.jpgKrach Immo Krach boursier  - 50 % sur les actifs comme le Japon des années 90, le fameux double dong dont je parle depuis 2007 ?

     

    En tous cas nos amis de Zero Hedge se posent la question

    Nous savons tous que Henry Kissinger a déclaré dans une interview, peu de temps après que Barack Obama ait été élu président des États-Unis en 2009, qu'une crise devrait être considérée comme une «grande opportunité» pour mettre en œuvre des changements massifs qui autrement ne seraient pas acceptés dans des conditions normales. conditions sociétales. L'auteur Naomi Klein a également longuement discuté de ce sujet, dans son livre The Shock Doctrine, sur la façon dont les personnes au pouvoir utilisent, et parfois même délibérément, créent des crises afin de créer chez les citoyens des états psychologiques affaiblis et sensibles qui leur permettent de mettre en œuvre des changements dans le monde. la structure du pouvoir en quelques mois, ce qui prendrait autrement des années (au fait, si vous voulez lire The Shock Doctrine, un livre très engageant et informatif, veuillez fréquenter votre librairie locale au lieu de l'acheter sur Amazon). Compte tenu de ces faits historiques connus, les banquiers centraux pourraient-ils utiliser la pandémie de coronavirus de manière opportuniste et machiavélique pour faire du bouc émissaire le coronavirus et ainsi nommé un responsable pour la prochaine crise économique mondiale imminente qu'ils ont provoquée?

  • Crise immo, crise boursière

    le Figaro de ce jour ainsi que le Monde évoquant pour la première fois la thèse que je soutiens dans le blog, a savoir une double explosion bourses et immobilier et par conséquent ne me sentant plus dans la peau de David Vincent , le seul a avoir vu les envahisseurs, je m'adresse un petit cocorico (on est jamais seul quand on est schizophrène...)

    j'ajoute donc, au constat du Figaro et du Monde, que cette crise comparable à celle de 1929 générera de nouvelles habitudes de consommation, créant ainsi un nouveau rapport de force, unique moyen d'en finir avec l'arrogance des Marques durablement installées.

    je vous invite donc à relire ma note du 2 juin "Apocalypse des Marques" et à faire un saut chez un autre nécronomiste dont j ai référencé le blog "j'aime le Krach".