Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

effondrement

  • Séquence détente nécro



    Les gens qui vont mal disent souvent qu'ils vont bien avant de mourir. Parfois même, avant de se suicider. A écouter les infos éco, tout va bien le chômage, la croissance...L'endettement, on s'en fout...les taux négatifs, on s'en fout...la planche à billet, on s'en fout....en période de crise même les billets font la planche...la routine QE...

    Cela va tellement bien que le montagne de dette qui a été accumulée ne pourra pas être remboursée sans réforme du système monétaire !!!

    En Chine la bulle immobilière explose en chaine avec la faillite des grands promoteurs. Evegrande puis Fantasia (ils ont de ces noms !) puis Sinic....Pas d'inquiétude le gouvernement va remettre de l'ordre là dedans...Les chinois commençaient à acheter plusieurs appartements pour spéculer et le gouvernement à décidé de mettre fin à cette spéculation. On est propriétaire pour habiter pas pour spéculer...C'est le fameux régime de la camisole dorée chère à Thomas Friedman. Le premier à l'avoir théorisé.

    Chez nous, le pouvoir créancier apparaitra tôt ou tard. La dette, on peut s'y pendre pas s'y suspendre....La fin annoncée des pays pourvoyeurs de main d'oeuvre bon marché au profit d'une reindustrialisation qui verrait en final le consommateur accepter de payer deux ou trois fois plus cher pour une produit national est un délire dans une Europe ou Aldi et LIDL règnent en maîtresses tyranniques.

    On nous dit qu'il nous faudra acheter moins mais mieux autrement dit plus cher. Bientôt récupérer dans les poubelles sera considéré comme un modèle d' acte de citoyenneté écologique.

    Nécronomiquement Votre

  • Chef d oeuvre en vue

    BELLON.jpgjpc.jpg                  MEHDI.jpg                                                            

       

     

     

    Mes Chers amis nécronomistes

     

    Je peux vous l’annoncer car c’est signé. Onze ans après le premier opus « Crise et Mutation ». Je vais sortir prochainement un nouvel opus.

    Un livre dialogue que j’ai écrit avec André Bellon et préfacé par mon ami le philosophe Mehdi Belhaj Kacem.

    Je vous tiendrai au courant bien évidemment car je vous le promets, j’y suis allé à fond et développé toutes nos thèses. Ce livre répond aux questions que tout le monde se pose sur le virus révélateur, l’Europe, la démocratie, la victimisation, la biopolitique, le transhumanisme…J’en suis très fier et content du résultat.

    En préambule à ce livre, je vais ouvrir le bal avec un live ce dimanche avec les Gilets Jaunes constituants et le syndicat des GJ.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Bellon

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mehdi_Belhaj_Kacem

     

    Préparez-vous à un livre choc dans la droite ligne de la Nécronomie.

    Que de chemin parcouru...

     

                                                        

     

     

     

  • Même pendant le confinement des pensées le bizzness continue...

    terrorkonsum.pngÀ travers les médias, les événements viennent à nous, nous n'allons pas à eux : le monde extérieur s'approche de nous, dûment remodelé, une fois que nous nous sommes terrés au tréfonds de notre « chez soi » ; de ce fait, nous ne faisons plus partie de ce monde, nous le consommons, nous en consommons le fantôme, et, ne pouvant lui parler, nous devenons d'ineptes voyeurs. Le monde ne devenant important que sous sa forme reproduite, en tant qu'image socialement valorisée, la différence entre être et apparence, entre réalité et image disparaît, et la réalité doit s'adapter à l'image, la copier  Ce n'est que lorsque la porte s'est refermée derrière nous que l'extérieur devient visible ; ce n'est que lorsque nous sommes devenus des monades avec pour fenêtre les chaînes infos que l'univers se reflète en nous.

    Comment dans ce contexte est-il possible de vérifier le faux du vrai ?

    Distance et expérimentation sont abolis. On peut certes créer des liens, y compris sur Facebook ou par l'intermédiaire de Twitter, mais ces liens n’appartiendront pas en définitive à leurs membres, ils ne leur reviendront pas - ce qui rend possible, toute l’actualité économique le montre, leur exploitation capitaliste. Facebook, comme toute formation de lien, présuppose une expropriation ontologique (la mise hors de soi) ; et, ajouterons-nous, rend possible sa capture économique. C’est la raison pour laquelle ces sociétés sont autant valorisées. Le simple fait d’accepter de violer sa privée pour la rendre accessible aux marques et enseignes devrait suffira en soi pour générer un revenu mensuel à tous ceux qui participent à ces réseaux dit sociaux. Il suffit juste d’en répartir les dividendes et de donner des actions gratuites à ceux qui génèrent du trafic et en constituent le contenu éditorial. Auquel cas nous serions véritablement dans ce que Klaus Schwab le théoricien du Grand Reset appelle le « capitalisme des parties prenantes ». Bien évidemment ; ce fameux capitalisme des parties prenantes n’est qu’un fantasme puisque le capitalisme est par nature omnivore. Le jour où les adeptes des réseaux sociaux comprendront qu’ils sont des travailleurs à domiciles non rémunérés, alors peut être pourrons nous espérer ce fameux capitalisme des parties prenantes. Je préfère spéculer sur les décombres dans lesquels je suis habitué à me mouvoir comme vous.

    Nous vivons une période extraordinaire, ne l’oubliez pas, c’est la raison pour laquelle j’ai accepté de faire partie de la Présidence Plurielle du Gouv.fr. dont je suis le doyen. Evolution/Revolution

    https://legouv.fr/

    Necronomy Power….