Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

coronavirus

  • Synthèse Nécro (la Nécro c trop)

    mutation,bulle verte,grand reset,bulle,deflation par la dette,covdi,coronavirus,futur


    Qui après l'épisode COVID pourra nier que les biotechnologies représentent le point le point culminant du triomphe du capital sur la nature ? L'irruption de la raison économique à l'intérieur du corps organique.
    Avec elles, la possibilité de reprogrammer génétiquement l"Etre humain, de supprimer les différences en faveur de la normalité dominante. Avec en ligne de mire pour les milliardaires, la promesse de santé et de vie éternelle portée par la vision transhumaniste.
    Bien évidemment, pour accomplir ce chemin la Money Power et son bras armé la Gouvernance algorithmique va devoir faire preuve de créativité. Nous le vivons au quotidien avec le Pass Sanitaire.
    le biopouvoir – horizon de l’hybridation du naturel et de l’artificiel, des besoins et des machines, du désir et de l’organisation collective de l’économique et du social – doit continuellement se régénérer afin d’exister. 
    Concrètement, cela veut dire qu'il faut créer une nouvelle bulle, un nouveau moteur d'accumulation du Capital. En 2007, puis dans mon Premer livre Crise et Mutation, j'appelais cela la Bulle verte. Les milieux financier appelait cela le greenwashing. Je notais toutefois que cette bulle qui mixait nouvelle technologie (intelligence artificielle) et produits verts (bio) n'était pas sûr d'avoir l'adhésion des consommateurs. Quatorze ans après, cette bulle est désormais markétée sous l'appellation du Grand Reset et entourée de normes ESG ( Environment,Social,Gouvernance) destinées soi-disant à flécher les investissements vers les entreprises les plus durables. Comme je le soulignais à l'époque, ceux qui n'ont eu de cesse de vouloir nous vendre du jetable, veulent maintenant du vendre du durable !
    Le COVID virus issu des sciences économiques les plus modernes aura permis de donner un fantastique coup d'accélérateur à cette nouvelle bulle. Il ne s'agit plus d'attendre l'adhésion des consommateurs puisqu'on peut désormais les contraindre.
     Existe-t-il sur cette planète une zone franche, un lieu encore non contaminé par le Biocapitalisme ? Par malheur, le monde est Un et il est entièrement sous la domination des banquiers centraux non élus. Dans son intérieur n’est permis aucune alternative substantielle. Tout au plus est-il concédé de renoncer à notre existence, ce qui équivaut à nous étouffer, en nous adaptant à son ordre – la vie calme de la résignation. Tout au plus est-il possible de survivre sans trop de casse, en nous calant sur la compréhension de cette bulle. Certains vieux lecteurs que je salue l'on fait . en surfant sur ces analyses.
     Voilà pourquoi celui qui désire vivre, c’est-à-dire déterminer par lui-même le contenu et la forme de ses jours sur cette terre, n’a qu’une carte à jouer. 
    L'an prochain, les milliards du plan de relance européen seront déversés auxquels s'ajouteront les milliards de dépenses budgétaires de la reconstruction du pays. Les dettes seront laissées de coté puisque qu'il est acté qu'il n'y aura pas de hausses des taux avant 2023 sauf inflation galopante qui ne fait pas partie du scénario des banquiers centraux. Certains, prétendent même que les banquiers centraux mettront dix ans à remonter progressivement les taux. Ce qui contribuerait encore à gonfler les bulles d'actifs immobiliers et action. Ce n'est pas mon avis.
     "Ce n'est qu'à marée basse que l'on découvre qui a nagé nu."
    Cette citation célèbre attribuée à Warren Buffett concernant l'effet de levier sur les marchés financiers. En d'autres termes, ce n'est que lorsque les prix des actifs commencent à baisser que vous découvrez qui a financé ses positions avec de l'argent emprunté. Je sais que beaucoup essaient de vivre dans un monde de conte de fées, mais l'argent emprunté, en fin de compte, doit être remboursé ou faire défaut. Lorsque l'argent emprunté a été utilisé pour financer des achats d'actifs et que ces actifs commencent à perdre de la valeur, c'est alors que la véritable spirale de déflation de la dette commence. Vous devez vendre des actifs pour rembourser la dette, la valeur des actifs perd encore plus de valeur, vous devez donc vendre encore plus d'actifs, et ainsi de suite.
    Bien sûr, cela ne signifie pas nécessairement que les prix des actifs vont baisser, mais, ayant agi comme carburant pour le rallye, une réduction de l'effet de levier devrait nous faire prendre conscience. Si, comme nous l'anticipons, les prix des actifs commencent à baisser, nous nous attendons pleinement à ce que la dette sur marge s'effondre à mesure que la déflation de la dette s'installe.
    En résumé, il y a deux choses à guetter, celle ci et celle de l'helicopter monnaie qui surviendra après l'échec du plan de relance. Le jour où comme cela s'est passé aux USA, la BCE nous donnera de l'argent gratuitement sans contrepartie autre qu'acheter des produits français, cela voudra dire que nous sommes à la porte de la cave et plus très loin du Grand Splaaaash la piscine des ténèbres de l'économie.

    Nécronomiquement votre

  • APARTHEID

    Même sur Meetic,ilsontdeveloppéunefonctionpasssanitaire

    thumbnail.jpg

  • Piquouze or not piquouze

     Les piqûres ne me font pas peur mais  je déteste plus que tout ce qui aliène ma liberté. Voir le gros Emmanuel Lechypre  et Thomas Porcher ainsi que Caroline Fourest  unis dans le même combat de la piqûre pour tous me fait gerber.De fourest et de Lechypre, je n'attendais pas grand chose, mais Porcher me déçoit finalement c'est un économiste orthodoxe. C'était pas la peine de faire la couv des Inrocks.
    Ce ne sont tous que des gros bourgeois finalement. Peut être Caroline est elle mécontente de ne pas faire la belle au Procope sa cantine préférée...Beurk ils me font tous gerber et ils ne devraient pas oublier que la justice populaire se pratique dans la rue.
    La fracture vaccinale est là.Les non vaccinés seront désormais des sous-citoyens. La biopolitique c'est cela. La politique qui entre dans le corps humain.
    Dans deux mois je vais avoir 62 ans, un âge canonique pour celui qui a eu une vie aussi intense que la mienne. Je vais donc aller faire ma fibro annuelle où l on m'annonce si les choses se sont dégradées ou non.Faut que j'y aille car d'ici très peu de temps, on aura probablement plus le droit de se faire soigner si non vacciné au rythme où ça va.
    Je vis comme ça, en sachant que je suis plus près de la mer que des coquillages. Dans ce contexte et vu la dictature ambiante, Marcel et moi sommes tranquilles, personne ne viendra jamais nous chercher dans le ghetto. Nous avons aussi un plan de secours, rejoindre des potes résistants au plateau des mille vaches où se développe un magnifique projet dont j'aurai l'occasion prochainement de vous parler.. Là non plus les gendarmes ne viennent pas...J'ai demandé à Marcel de chiffrer le déplacement. Comme nous nous déplaçons avec un chat et que sur place nous aimons bien bouger, Marcel est allé se renseigner chez des potes du ghetto : Eddy Belles Caisses et Momo la Garantie. Eddy loue des voitures dont les gens ne se servent pas ou peu. Il a aussi des belles occases provenant de gens qui sont passés à l électrique; Momo la garantie, c'est encore autre chose. Tu lui dis où tu veux aller et il te propose une bagnole. Il te garantit que tu pourras y aller et en revenir sinon il te rembourse (sauf les billets de trains...il est pas assureur !). Finalement Marcel a trouvé chez Eddy Belles Caisses un plan de Laguna Turbo Diesel à 350 euros. Pour le reste hors le budget essence Marcel a évaluer le déplacement à six packs de bières (pack de six) jusqu'en Corrèze si on va voir Mehdi. Marcel ne compte pas en unités de temps ou en kilomètres mais en pack de bières et il est incollable. Malgré une légère tendance à surévaluer les distances...il est comme ça....Depuis ce matin, j ai aussi trouvé un autre plan mais là pour le coup, il nous faudra prendre le bateau pour aller en Corse pour être hébergé dans un Hôtel non loin de Corte chez un pote Boniface Alfonsi ex détective privé auteur de "la vérité est mon métier"
    Là non plus, je crois pas qu'on viendra nous chercher....ça sert d'avoir des relations...
    La vérité est mon métier - broché - Boniface Alfonsi - Achat Livre ou ebook  | fnac
     
     
     
    le livre de Boniface Alfonsi détective privé à Marseille