Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

austérité

  • Résume du futur immédiat

    Hier, j'ai vu Dany Lang économiste post-keynesien qui n'a pas encore intégré que le keynésianisme avait échoué dés la fin des années 70, raison pour laquelle le captalisme financier a vu le jour comme planche de salut.

    Toutefois, c'est après Gaël Giraud le second a rejoindre la Nécronomie dans les analyses et à évoquer une déflation après l'inflation.Ma thèse depuis 2005 ;

    En attendant un court résume de ce qui nous attend :

    1 Les bourses augmentent les marges et les décotes pour les positions spread

    2 Livraisons physiques étranglées ou suspendues

    3 Plus d’inflation dans ce dont vous avez besoin, de déflation dans ce que vous n’avez pas

    4. Appels à l’austérité et au durcissement liés à des appels patriotiques

    Désendettement des marchés en raison du manque de bonnes garanties malgré beaucoup de liquidités.

    Le risque de contrepartie est maintenant trop important dans un monde où même les réserves de change des banques centrales peuvent être sanctionnées. Les marchés à terme des matières premières américaines pourraient se briser. Pendant ce temps, les « finances » basées sur la foi peuvent sembler correctes. La Chine pourrait être l’inévitable filet de sécurité cette fois-ci.

    Demain je publierai un vrai résumé bcp plus pessimiste ou lucide suivant les avis...





  • De retour

    Hello les zamis

    je suis de retour. L'opé déménagement s'est bien passée. J'ai opté pour un logement qui devrait me permettre d'économiser plus de 150 EUROS d'énergie en moins par mois.

    Voilà, comme je l avais ecrit dans Crise et Mutation, une mutation ne peut s'effectuer que contraint et forcé car le consommateur zombie ne mute pas spontanémént.

    La transition écologique, il va falloir la financer. Et comme je l ai dit encore récemment, tous les pretextes vont servir pour éviter de remonter les taux et continuer la planche à billet et tant pis si cela crée de l'inflation. Il faut éviter le krack. Vous le constatez d'ailleurs même avec une menace nucléaire, les bourses ne s'écroulent pas. Tout simplement parce les Marchés financiers ont compris que la fête du slip allait continuer avec l'argent gratuit. Et que le contexte géostratégique allait servir d'alibi.

    Mieux encore, apres le COVID, il fallait qq chose d'encore plus fort pour faire flipper les gens et là nous sommes servis. On va maintenant nous répéter que la crise energétique est là et qu'il n'y a aucun moyen pour combattre l augmentation des prix...vilain Poutine...C'est donc le moment idéal pour vendre la salade de la transition énergétique et le changement de monde accompagné par l'austérité.

    D'après mes infos, il se pourrait que Christine Hagarde soit la future premier ministre de Macron.

    Nous serions alors dans une configurarion comme l'Italie où Draghi l'ancien patron de la BCE a pris les choses en mains pour rassurer les Marchés et faire les fameuses réformes structurelles en clair l'austérité...

    Si tu ne vas pas à Lagarde, Laga1701_Lagarde.pngrde ira à toi...

    Je reviendra là dessus prochainement dés que je serai mieux installé...

  • Récap nécro début d'année

    necronomie inernationale,dette,immobilier,marché actions,krack,crash,endettement,futur,austerité,Les fermetures depuis mars 2020 ont affaibli la force économique, en particulier pour de nombreuses moyennes et petites entreprises, et ont conduit à une explosion de la dette. Les dettes mondiales sont aujourd'hui plus élevées que jamais et, à la fois en termes absolus et par rapport à la force économique, sont nettement plus élevées qu'au moment où la crise financière et de la dette a éclaté en 2008. Les prix de l'immobilier ont considérablement augmenté par rapport à 2007 - et même alors, ils étaient si élevés que cela a entraîné une crise mondiale a été déclenchée. Les actions sont actuellement plus chères qu'elles ne l'ont été au cours des 150 dernières années. Des prix aussi élevés ont toujours causé un crash dans l'histoire. Il,existe une menace d'une deuxième crise financière, qui risque d'être beaucoup plus grave que la première, car le besoin d'ajustement est beaucoup plus important aujourd'hui qu'en 2008.

    La dette mondiale a atteint son plus haut niveau historique à la mi-2021, à 296 000 milliards de dollar. Soit 36 000 milliards de dollars de plus qu'avant les fermetures de mars 2020 et représentait 353% de la puissance économique mondiale.. Ainsi, pour chaque dollar de produit national, il y a actuellement 3,50 $ de dette. Cela signifie que les dettes sont nettement plus élevées aujourd'hui qu'en 2008, à la fois en termes absolus et par rapport à la force économique.

    Les blocages ont déclenché une crise du siècle en 2020 et en même temps provoqué un bond de la dette comme jamais auparavant en temps de paix.Comment les entreprises, les États et les ménages affaiblis par le confinement devraient-ils entretenir ou même rembourser les dettes qui montent en flèche ?

    Détérioration de la structure de crédit

    Le nombre d'entreprises dites zombies qui n'ont en réalité pu survivre qu'au cours des 10 à 15 dernières années en raison des taux d'intérêt extrêmement bas est considérable Aux États-Unis, les dettes d'entreprises dont la cote de crédit est médiocre (appelées obligations à haut rendement ou notées BBB) ont explosé au cours des 10 dernières années en raison du niveau historiquement bas des taux d'intérêt. Certains pays comme la Grèce ou l'Italie ont des dettes nationales si élevées que leur service pourrait facilement entraîner des problèmes si les taux d'intérêt augmentent.
     

    La crise financière et de la dette de 2007 à 2009 a été déclenchée par des prix immobiliers trop élevés. Lorsque la bulle immobilière a éclaté, la crise financière a commencé. Aujourd'hui, les prix de l'immobilier dans le monde sont nettement plus élevés qu'en 2008, à la fois en termes absolus et par rapport au revenu médian.

    Les actions, en particulier les actions américaines, sont plus chères aujourd'hui que jamais dans l'histoire. Le ratio Shiller PE du S&P 500 est actuellement de 39,5, soit près de deux fois et demie la moyenne des 150 dernières années: Pour un dollar de profit d'entreprise, vous devez payer un prix de l'action environ deux fois et demie plus élevé qu'au cours des un siècle et demi passé. Ce n'est qu'en 1929 et 2000 que les actions étaient aussi chères qu'elles le sont aujourd'hui. Les deux fois, il y a eu un krach boursier peu de temps après.

    À mon avis, une bulle d'actifs importante'est constituée sur les marchés internationaux des obligations, de la dette, de l'immobilier et des actions . Les valorisations des actifs sont désormais très éloignées de la force économique réelle ; pendant des décennies, elles ont augmenté beaucoup plus rapidement que la production économique réelle. Ce développement s'est considérablement accéléré en raison de la politique de taux d'intérêt zéro menée depuis pkus d'une décennie par d'importantes banques centrales, des blocages et du grand nombre de monnaies de banque centrale fraîchement imprimées : aux États-Unis, la monnaie de banque centrale a décuplé au cours des 15 dernières années. et huit fois dans la zone euro.

    Même ainsi, de nombreux investisseurs croient encore que leurs actifs ont une pleine valeur. Mais c'est une grande illusion. Les valeurs comptables des actifs n'ont pas été entièrement adossées à une production économique réelle depuis longtemps.

    Au moment où les investisseurs s'efforceront de récupérer leurs dettes ou leur argent investi dans d'autres actifs, ils découvriront que c'est impossible. De nombreux débiteurs sont désespérément surendettés et le remboursement dépasse de loin leurs capacités. Si les investisseurs en prennent conscience, les cours des actions et les cours vont probablement commencer à dégringoler dans le monde entier et déclencher un krach de la dette, de l'immobilier et des marchés boursiers.

    Voilà ce que l'on peut dire, et comme je rajouterai que le seul moyen de combattre l'inflation est d'augmenter les taux d'intérets et que l'on sait maintenat ce que j'annonce depuis plusieurs mois à savoir que l'inflation est durable et très significative, on peut légitimement s'inquiéter.

    Vous voyez, chers amis, tout cela est factuel !.

    Quand on sait que le calcul de l'inflation en France comme dans bcp de pays est pipé 3,6 officiellement, 4,3 % en réalité avec une tendance à la hausse voir IKEA qui annonce  + 9 % sur ses prix. Si tout cela se confirme, les loyers continueront d'augmenter ainsi que le prix de l'energie dont la hausse est tendancielle avec les politiques actuelles. 

    Demain je vous parlerai du désastre Turc qui peut déclencher une crise comme Lehman Brothers...Inflation de 40 %. Trois banquiers centraux limogés depuis le début de l'année...

    Économie : Ikea va augmenter ses prix de 9 % pour faire face à l’inflation (sudouest.fr)

    Immobilier: il n'y a plus que des cadres et des retraités qui peuvent encore acheter à Paris (msn.com)