Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fin capitalisme

  • Muter ou Mourir ? La Grande Illusion du Grand Reset

    index.jpg 

    Nous en sommes à un stade où les gens terrorisés sont favorables au couvre-feu. En clair l’autonomie qui nous était gracieusement accordée, notamment par les systèmes de communication de masse, n’est qu’un des « trucs » utilisés par une instance de contrôle pour faire en sorte que nous croyons notre des désirs qui sont en réalité les siens. Les mots portés par cette instance sont des mots d’ordre dont le programme d’action est simple : contagion et dépendance à un système qui s’effondre. Comme le dit ce bon docteur Benway le psychiatre des Démocraties de Marché : Le langage même est un virus. Nous sommes intoxiqués d’injonctions qui colonisent notre conscience et nous utilisent comme véhicules pour se déplacer d’un corps à un autre. Tester, Alerter, Protéger. Le contrôle est désormais co-produit par les contrôlés à travers des application comme STOP COVID ou son successeur TOUS ANTI COVID. Il prend donc appui sur la responsabilité individuelle et le devoir citoyen dont il fait ses carburants. Il est remarquable que la grammaire des virus ait le même ordre inaltérable que les commandements du capitalisme. Voici le cycle d’action d’un virus de la grippe ou du COVID : exposition – ATCHOUM – ::: sujet susceptible ::: accrochement du virus à la couverture de la cellule ::: réplication à l’intérieur de la cellule ::: réplication à l’intérieur des autres cellules ::: décharge des autres cellules ::: décharge du sujet pour s’attaquer à un autre sujet susceptible. Toute modification ou permutation de cet ordre fait perdre l’intention : l’infection n’a pas lieu ou s’arrête 

    La crapule capitaliste qui vous dit d’« atteindre & de toucher quelqu’un » avec un téléphone ou d’« être là » à 21 heures chez vous seul en face d’une satanée télévision ??) – ces pompeurs essayent de vous transformer en un pathétique petit pantin, fait de chair et de sang, disloqué & écrasé au sein de la machine ! Un pantin surendetté et malléable auquel il sera facile de vendre les mesures les plus impopulaires.

    Le FMI vient d’annoncer qu’une vaccination mondiale rapporterait 9000 Milliards de dollars. Un beau plan de relance pour éviter un Grand Effondrement !

    Depuis le début des verrouillages en mars 2020, peu ont contesté la justification du gouvernement pour imploser volontairement leurs économies et détruire des communautés et des sociétés - sur la base d'une supposition que le coronavirus pourrait tuer des dizaines de millions de citoyens.
    L'hystérie pandémique COVID-19 est utilisée comme cheval de Troie pour un agenda mondialiste issu du Forum économique mondial de Davos. Il s’appelle The Great Reset, et il a été conçu par des milliardaires d’élite censés provoquer un «changement social et économique».

    Le jeu final de créer l'illusion d'une urgence pandémique mondiale est d'inaugurer rapidement l'introduction d'une politique de 'Green New Deal' - où les milliardaires cherchent à restructurer notre système capitaliste en une nouvelle économie verte - promettant un monde meilleur pour nos enfants.

    Il s’agit en vérité tout simplement de faire décoller une nouvelle bulle et un nouveau moteur d’accumulation du capital.

    La fameuse bulle verte dont je vous parlais dans Crise et Mutation.Car, comme je le dis souvent, une mutation ne s'opère que contraint et forcé mais jamais de manière spontanée.Nous ne disposons que des choix qui ont été programmés pour nous.

    Nécronomiquement Votre

  • le baiser de la Nécronomie

    images.jpgindex.jpg

     

     

    Finalement on se marre bien dans la Nécronomie ! On aura eu droit à tout...vous vous souvenez certainement de la brève opposition caricaturale entre le hollywoodien Yanis Varoufakis (dit vatefairefoutresanskiss) et le handicapé méchant Wolfgang Schäuble du 4em Reich.

    L'occupé grec résistant à l'occupant allemand. Un classique déjà interprété. Un dominé narguant le dominant dans l'arène médiatique.

    A la fin des fins, chacun sait que César abaissera son pouce et ordonnera la mise à mort du gladiateur. L'Ordre doit demeurer, celui édicté par Wall Street. Les jeux sont faits avant même que les mises soient déposées. L'infantilisation des peuples est l'assurance vie de la dictature mondialisée.

    Il aurait fallu un mec comme Richard Widmark dans KISS OF DEATH. Le mec capable de pousser une handicapée dans l'escalier. J'adore son rire...

    https://www.youtube.com/watch?v=S_0xAbFAIbM

    Mais les Richard Widmark en économie, ça n'existe pas SAUF SUR CE BLOG

  • Idées zombies

    En lisant le dernier ouvrage de Paul Krugman, je me suis demandé un court instant si il lisait notre blog avec le discours récurrent sur les zombies.

    index.jpg

    Non, il n'en est rien les zombies sont partout et les idées zombies aussi.

    Quelle est la plus persistante de ces idées-zombies ? Croire que taxer les riches est destructeur pour l’économie, et qu’à l’inverse diminuer l’impôt sur les hauts revenus produira une croissance économique miraculeuse. Cette doctrine, que les faits ne cessent de démentir, a paradoxalement encore une emprise. Macron s’en est même fait le porte-parole avec le fameux ruissellement ou les premiers de cordées. Il vient encore en remettre une couche avec son concept de "cordées de la réussite". Il n'en démord pas.

    De même la croyance selon laquelle la France souffrirait d’un grave « déficit de compétences » est une mode : elle fait partie de ce que les Gens Très Sérieux répètent entre eux. C’est un excellent exemple d’idée-zombie – une idée increvable, qui ne cesse de se relever des coups qu’on lui porte. Cette croyance a provoqué beaucoup de dégâts.Prochainement vous n'allez entendre parler que de ça puisqu on va vous mettre sur le dos le chômage et la crise et cela sera de votre fait parce vous n'êtes comme moi qu'une bande d'incompétents fainéants.

    Que se passerait il s’il y avait vraiment une pénurie de compétences ? En toute logique, seuls les travailleurs avec les bonnes compétences devraient s’en sortir. Ce n’est pourtant pas ce qui se passe actuellement.

    Certes, les salariés très diplômés sont plus rarement au chômage que les autres ; mais c’est toujours le cas, peu importe la situation économique. Le point crucial est que le chômage reste beaucoup plus élevé qu’avant la crise financière, quel que soit le niveau d’éducation et quelle que soit la profession : dans toutes les grandes catégories, les travailleurs se portent moins bien qu’en 2007.

    Certains employeurs se plaignent de la difficulté à trouver des travailleurs possédant les compétences dont ils ont besoin. Mais sortez l’argent ! Si les employeurs réclament des qualifications spécifiques, ils doivent être prêts à offrir des salaires plus élevés pour attirer ceux qui les possèdent.

    Pareillement si les employeurs cherchent des commis boucher ou des serveurs "t'as qu'a traverser la rue et tu trouveras du boulot", des professions difficiles, là encore il ne sert à rien de pleurnicher, il faut simplement sortir l’argent !