Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

energie

  • Pass monétaire

    La FED a augmenté ses taux...

    Bien sûr, formellement, une augmentation des taux de 50 points de base nous ramène à mai 2000, ou à l’explosion de la bulle Internet. Ainsi, l’effet scénique du précédent historique est garanti. Mais la réaction de Wall Street trahit le fait que personne ne peut croire que la Fed décide vraiment d’imposer un calendrier de 11 hausses de taux supplémentaires avec une croissance de 0,4% et une aggravation, le niveau d’épargne personnelle déjà sur l’os après la fête salariale des programmes de pandémie, et le pire début d’année pour les actions depuis des décennies.

    Pour autant Wall Street a rigolé preuve en est  le Dow Jones, qui a gagné 600 points à l’issue de la conférence de presse de Jerome Powell,

    Wall Street n’est plus qu’un baromètre du niveau de manipulation que la Fed peut apporter aux valorisations par le biais de choix de politique monétaire. Sans surprise, aujourd’hui, tout le monde apprécie. Les baissiers parce qu’ils sont en plein rallye et les taureaux parce que des bruits similaires représentent une police d’assurance en cours pour l’accélération vers la prochaine récession. C’est-à-dire une nouvelle baisse des taux et un nouveau QE.

    Lire la suite

  • EUROPE PAS SI UNIE QUE CELA

     

     

    guerre,guerre sans guerre,armement,charbon,energie,europe,futur criseBloomberg a confirmé qu’au moins quatre opérateurs européens, dont l’allemand Uniper et l’autrichien OMV, ont accepté les conditions fixées par le Kremlin et payé les fournitures en roubles. Plus. L’agence de presse américaine confirme toujours comment dix entreprises européennes ont ouvert des comptes auprès de Gazprombank afin de donner vie au jeu rond sur les paiements, utilisant ainsi des euros ou des dollars et laissant le géant financier convertir en roubles et organiser le transfert à Gazprom Export. Un financement détourné pour sauver la face mais qui, au final, trahit une fracture exaltante au sein de l’Europe. Qui, en fait, à ce jour, n’a pas encore lancé le nouveau paquet de sanctions annoncé après le second tour Français et qui aurait dû inclure immédiatement le pétrole et le charbon russes.



     

  • Ultimatum et mutation forcée

    Comme on disait dans le milieu, joue pas au rocker si tu n'es pas assez fort

    Plus de gaz russe pour les polonais et les bulgares...

    Moscou n’a pas perdu de temps. Il a d’abord confirmé qu’une telle approche la légitimait à des représailles d’intensité égale contre les pays de l’OTAN, puis il a émis le diktat à la Pologne. C’est-à-dire à l’Europe: pas de prolongation,vous devez payer les approvisionnements en gaz en roubles. Sinon, robinets en permanence et totalement fermés., à ce jour en Pologne les réserves sont pleines à 76%. Le cauchemar du rationnement et des pannes d’électricité possibles devient une réalité.