Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crise energie

  • Adieu le GNL

    L’installation de Freeport au Texas, l’une des plus grandes installations d’exportation de GNL au monde, sera fermée jusqu'à la fin 2022 suite à une explosion et un incendie.  Les réactions totalement opposées des contrats à terme gaziers européens et américains à la nouvelle de l’explosion dans le hub de Freeport montrent à quel point placer trop de confiance dans l’approvisionnement alternatif américain pourrait s’avérer être une erreur retentissante. Les exportations record vers l’UE pesaient lourdement sur les entreprises et les consommateurs américains, qui se réconcilient déjà avec le prix de l’essence à la pompe qui a atteint le quota psychologique de 5 dollars le gallon. L’installation de Freeport texas reçoit et traite quotidiennement 16% de toute la capacité d’exportation de gaz liquéfié des États-Unis. Mais si l’infrastructure est fermée pour réparations, le gaz ne prend pas le chemin de l’Europe et reste chez lui.

    Bref le consommateur zombie américain qui fait péter sa carte de crédit comme jamais va en avoir ras la casquette des Giants ou des Lakers des exportations pour les européens...Preuve en est...

    le prix du gaz américain chute de 20%.

  • La bataille du thermomètre

    01091a99c5c048b72385f2deb38803b1.jpg



    Je ne reviendrai pas sur la jubilation de Dame Christine Hagarde et des spécificités Françaises dont elle loue notre économie...

    La crise mondiale ne passera pas par la France, qu'on se le dise...

    L'exception Française a pourtant perdu dans le passé bien des batailles
    économiques au niveau mondial...
    Du minitel au thermomètre dont nous jamais su exporter la "fameuse french touch" qui consistait à prendre la température par voie rectale...(les seuls au monde...) alors que tous les autres pays la prenaient sous les bras...ou dans la bouche.

    Je ne saurai donc que trop conseiller à Madame Lagarde d'essayer de prendre la température économique de notre pays d'une façon plus internationale et non plus "à la française"

    Nécronomiquement votre