Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

euro

  • Gonflage de joues...

    A Luc fidèle lecteur,

     

    En résumé, ce qui s'est passé  avec la FED est juste du gonflage de joue. Biden dit contre le FMI et tous les économistes un peu sérieux qu'il n’y aura pas de récession. Donc, Powell le patron de la FED n'a pas prononcé le mot récession. Cela ne se fait pas avant les élections de mi-mandat et tout le fracas que fait Trump en ce moment an arguant de la réussite économique dans laquelle il avait laissé le pays...

    Bref Powell a fait du gonflage de joue. Une hausse significative en clamant qu'il était prêt à en faire d'autres...Le Marché ayant intégré le discours de Biden ne voulant pas de récession même contrôlée par tableur Excel...

    Bref l’inflation bloque le QE (la planche à billet), la récession l’exige !!! Et Wall Street ne peut pas vivre sur les attentes et les rachats beaucoup plus longtemps.

    Donc, le Marché considère que c'est la dernière hausse des taux avant le retour de la Planche...

     

  • SYMPATHY FOR THE DEVIL

     

    Enorme note de Varoufakis l'ancien ministre des finances Grec (et mon chouchou)

     

    Il n’est jamais facile de se réveiller en apprenant que le modèle économique de votre pays est défaillant. Il est difficile de reconnaître l’évidence : que vos dirigeants politiques vous avaient soit trompé, soit menti lorsqu’ils vous ont assuré pendant des décennies que votre niveau de vie durement gagné était en sécurité. Que votre avenir immédiat repose maintenant sur la gentillesse d’étrangers déterminés à vous écraser. Que l’Union européenne, en laquelle vous aviez placé votre confiance, s’était livrée à un exercice de dissimulation permanent. Que vos partenaires de l’UE, à qui vous appelez maintenant à l’aide, vous considèrent comme un méchant dont la comédie est attendue depuis longtemps. Que les élites économiques de votre pays et au-delà cherchent de nouveaux moyens de s’assurer que votre pays reste coincé. Que vous devez endurer des changements massifs et douloureux pour vous assurer que rien ne change.

    Les Grecs connaissent ce sentiment. Nous en avons fait l’expérience dans nos os au début de 2010. Aujourd’hui, ce sont les Allemands qui font face à un mur de condescendance, d’antipathie et même de moquerie. Aussi ironique que cela puisse paraître, aucun Européen n’est mieux placé que les Grecs pour comprendre que les Allemands méritent mieux ; que leur situation actuelle est le résultat de notre échec collectif européen; et que personne – encore moins les Grecs qui souffrent depuis longtemps, les Italiens du Sud, les Espagnols et les Portugais (les PIGS comme on nous appelait autrefois) – ne bénéficie de la schadenfreude.

    Sympathie pour l’Allemagne par Yanis Varoufakis - Project Syndicate (project-syndicate.org)

  • Adieu le GNL

    L’installation de Freeport au Texas, l’une des plus grandes installations d’exportation de GNL au monde, sera fermée jusqu'à la fin 2022 suite à une explosion et un incendie.  Les réactions totalement opposées des contrats à terme gaziers européens et américains à la nouvelle de l’explosion dans le hub de Freeport montrent à quel point placer trop de confiance dans l’approvisionnement alternatif américain pourrait s’avérer être une erreur retentissante. Les exportations record vers l’UE pesaient lourdement sur les entreprises et les consommateurs américains, qui se réconcilient déjà avec le prix de l’essence à la pompe qui a atteint le quota psychologique de 5 dollars le gallon. L’installation de Freeport texas reçoit et traite quotidiennement 16% de toute la capacité d’exportation de gaz liquéfié des États-Unis. Mais si l’infrastructure est fermée pour réparations, le gaz ne prend pas le chemin de l’Europe et reste chez lui.

    Bref le consommateur zombie américain qui fait péter sa carte de crédit comme jamais va en avoir ras la casquette des Giants ou des Lakers des exportations pour les européens...Preuve en est...

    le prix du gaz américain chute de 20%.