Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pauvreté

  • Partager la pauvreté plutôt que la richesse

    crise sans fin,choc energie,petrole,pauvreté,richesse,inegalites,futur capitaiismeL’UE serait prête à imposer un embargo sur le pétrole russe immédiatement après le second tour de Français dimanche. Mais pourquoi attendre ? Peut-être parce que cela pousserait le baril dans la zone des 185 dollars, comme l’a rapidement prédit JP Morgan dans son dernier rapport

     La combinaison de la guerre et de l’inflation, la même qui a conduit aujourd’hui le FMI à réduire les estimations de croissance mondiale à la machette, assure la déflation contrôlée de la bulle obligataire exorbitante générée par deux années de programmes expansionnistes de pandémie des différentes banques centrales. Rien que la semaine dernière, une valeur de 400 milliards de dollars. Depuis les sommets, nous sommes déjà à un signe moins devant le chiffre remarquable de 6,4 billions de dollars.

    Nous devons redescendre. Et il est nécessaire de le faire de manière à ne pas déclencher un événement systémique qui génère une contagion de la part de la contrepartie et vers d’autres classes d’actifs. Actions et Immobilier.... Du moins pas tout de suite.

    Eviter un krack en faisant payer les ménages dans un contexte de déflation salariale

    Parce qu’il est toujours utile de se rappeler qu’en novembre, les États-Unis voteront pour les élections de mi-mandat et que la Fed devra fonctionner avec le bilan d’ici la réunion de Jackson Hole, malgré les proclamations formelles d’un resserrement quantitatif plus rapide que prévu et huit autres hausses de taux d’ici le 31 décembre. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Et ils crient à la récession.

    choc de l'énergie

    choc des matières premieres

    changement des habitudes de consommation

    unique réponse consommer moins la fameuse sobriété heureuse....

    le consommateur zombie va devoir muter...

    Une dézombification c'est comme une déradicalisation, ça prend énormément de temps,

    les ménages vont payer, les plus pauvres, l'économie se fera sur les dépenses sociales

    Pour le reste il va falloir partager la pauvreté

  • Les aventures de JPC dans le ghetto

     

     

    zone grises.png
    Dans le ghetto, tout est reparti comme avant. Plus personne ne porte de masques ou alors c’est considéré comme un signe de non courage. J’ai essayé vainement d’aller à la Poste mais il y a une queue de cent mètres et l’on nous fait rentrer un par un. Je voulais envoyer un recommandé à un éditeur qui me doit des ronds. Dans la queue, il y avait une nana qui prétendait qu’elle pouvait pisser comme un mec. Alors, nous nous sommes dégagés pour qu’elle nous montre. Elle y va, elle se débraguette et puis elle se dégonfle. Du coup ça jacasse un peu agressif car les gens ont perdu leur place dans la queue. Évidemment elle vient vers moi et me raconte sa vie. Avant elle était avec un fou qu’elle a quitté et maintenant elle est avec des normauxpathes et elle s’emmerde. Elle me demande mon avis. Je lui réponds que c’est la vie. Soit tu es avec un mec normal et tu t’emmerdes soit tu es avec un fou, tu t’amuses et il te vitriole. Elle me dit qu’elle est toujours amoureuse du fou. Je lui dis que c’est un signe d’équilibre car c’est toujours le moins fou qui est amoureux du plus fou mais que le fou n’aime que lui. Elle est totale défoncée mais très touchante. Finalement à la faveur d’un début de baston, j’arrive à m’esquiver. Un mec me demande si je connais Zavatta. Je n’arrive à voir si cela s’adresse à moi, si c’est un défi. Il insiste Zavatta le clown. Je réponds oui et il rigole. Je m’éloigne et décide d’aller acheter quelques bières chez mes potes tamouls puisque je me suis intégré et que je bénéficie du tarif communautaire donc je ne paye plus les conneries de TVA. On vit comme ça…

  • Canicule nécronomique

    Accablé par la chaleur, je me suis rendu hier chez le soldeur du quartier « Vente de tout » qui comme son nom l’indique vend de tout. J’avais en tête l’idée d’acheter un ventilateur tout en me disant qu’un ventilateur électrique, ce n’était pas écologique. Arrivé sur place chez Vente de tout, je constatai que la valeur d’échange du ventilateur était la même que celle du vibromasseur qui était proposé sur l’étagère annexe et que le vibromasseur avait la même valeur d’échange que le crucifix en bois que l’on pouvait installer sur le mur de la chambre. En réfléchissant plus, je finis par me dire que tout cela n’était pas logique que deux produits non écologiques consommant de l’électricité valent finalement le même prix qu’un crucifix écologique. D’autant que la valeur d’usage n’est pas la même quoiqu’entre le vibro et le ventilateur, tout cela peut laisser lieu à débat. Il faudrait en fait demander à l’ami flic Linky ce qui consomme le plus. Bref, en final, je me suis dit que le réchauffement ClimatiX était inéluctable et qu’il fallait laisser les fesses faire ou l’effet sphère fidèle à l’axiome de Nicolas Culot « Un petit trou dans le cul vaut mieux qu’un grand trou dans la couche d’ozone »
    Je précise que je n’ai rien acheté, tout de façon, je n’avais pas de rond si j’ose m’exprimer ainsi…
    NON.jpg