Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

effondrement - Page 2

  • Résumé et prévision nécro Lagarde toujours Hagarde

     

    inflation,lagarde,hagarde,bce,prix,salaires,effondrement,crise

     

    Chacun sait sur ce blog que nos vies ne sont que le fruit de scénarios de banquiers centraux non élus avec un dans la bande qui a tout le pouvoir de l'autre coté de l'Atlantique We play together we pay together.

    Préparons-nous à un monde qui devra bientôt revoir à la hausse de l’ordre de 3% au moins l’objectif des banques centrales dans la dynamique de stabilité des prix, compte tenu des niveaux structurellement maintenus à la hausse en raison de la nécessité absolue de compression de l’inflation artificielle -gonflée- d’un stock de dette publique et privée désormais insoutenable.

    Aujourd'hui le mandat de la BCE  est de 2% mais vous savez comme moi que lorsque on arrive pas à résoudre un problème, on en change l’énoncé. Ou alors on change le sens via un glissement sémantique comme la vidéo surveillance devenue vidéo protection. L'essentiel est maintenant de les décompléxer dans l'usage de la planche dont les démocraties de Marché ont besoin pour survivre.

    Ce monde a besoin d’un QE pérenne (planche à billet moderne) pour maintenir le système en marche. Et les salaires bénéficieront-ils d’une réévaluation automatique et constante ? Cela n'en prend pas le chemin.

    Le régime est aujourd’hui celui d’une érosion structurelle du pouvoir d’achat, en fait adoucie cycliquement par des aides au revenu qui seront non seulement garanties par les crises systémiques nécessaires au fonctionnement du carrousel mais aussi financées en déficit, vendant au public la bêtise de la monétisation sans frais

    A part nos amis allemands ordolibéraux qui considère que Lagarde les ruine et qui jouent solo maintenant tous les autres pays sont contre la hausse des taux mais aussi pour le retour de la planche en niant que la planche alimente l'inflation. 

    Quant à Hagarde, elle vient une nouvelle fois de stupéfier tout le monde en déclarant que l'inflation venait de nulle part ce qui a suscité ce type de réaction :

    Inflation came from nowhere” - European Central Bank President Christine Lagarde (Aka Madame Inflation) She has printed trillions of Euros and kept rates below 0% for years.

    Faut que les emmene au Japon le pays du QE permanent contre le chatîment des neufs orifices. C'est ce qui nous attends dans peu de temps dés qu on se rapprochera de 135 % d'endettement.

    Le Japon débloque 200 milliards d'euros pour financer des mesures face à l'inflation (msn.com)

    Christine Lagarde l'avoue : la BCE ne sait pas d'où vient l'inflation - Journal du Coin

  • Pipoti et Pipeline

    L'énergie et le mensonge collent à l'économie de guerre sans guerre comme le poulpe à l'épave.C'est le ciment qui donne à cet agglomérat de détritus sa cohésion. C'est le cordon ombilical qu relie le triste monstre ridé et difforme à sa putain d'épave et qu'on se garde bien de trancher. Nous sommes le tablier en peau de cochon contre la faucille et le marteau et le veau d'or, Tous les emblèmes d'un monde révolu jetés pêle-mêle sur le dernier radeau du Grand Naufrage.

    Maria Shagina, chercheuse à l’Institut international d’études stratégiques de Londres, a déclaré au Wall Street Journal, le gaz liquéfié russe a jusqu’à présent représenté le cheval noir du régime de sanctions européen, c’est-à-dire que les pays de l’UE qui rivalisent en public pour montrer leur visage agressif envers Vladimir Poutine, ont en réalité abusé sans scrupules de l’absence totale de réglementation en matière de gaz liquéfié. Les sanctions, en fait, ne concernent que celles par pipeline.

    Au centre du jeu se trouveraient les plus de 1 000 entreprises de matières premières basées en Suisse, le pays par lequel transitent 80% des matières premières russes. Et avec un volume d’échanges de 903,8 milliards de dollars, les dernières données disponibles et se référant à 2018, le gouvernement suisse ne semble guère motivé pour perturber un tel générateur de PIB.





  • Les Marchés euphor hic hic...ça gaze Mec ?

    Il n’y a rien de mieux qu’un ancien banquier de Goldman Sachs atterrissant au 10 Downing Street pour mettre les marchés de bonne humeur. Surtout quand c'est une mec qui se dit accro au coca et se vante de n'avoir aucun ami dans la classe ouvrière.

    Combiné aux excellentes nouvelles insistantes rumeurs sur une Fed qui pourrait ralentir la course des taux dès novembre et le prix du gaz qui en Europe tombe en dessous de 100 euros le MWh et l’euphorie est servie. Tout cela, malgré l’effondrement des indices chinois.

    Les prévisions météorologiques annonçant un hiver extrêmement doux également pour l’Europe du Nord ont augmenté les positions courtes à la Bourse d’Amsterdam, faisant baisser les prix déjà comprimés par l’euphorie espagnole pour les 8 autres méthaniers finalement déchargés dans les hubs de regazéification.