Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

energie - Page 2

  • Les Marchés euphor hic hic...ça gaze Mec ?

    Il n’y a rien de mieux qu’un ancien banquier de Goldman Sachs atterrissant au 10 Downing Street pour mettre les marchés de bonne humeur. Surtout quand c'est une mec qui se dit accro au coca et se vante de n'avoir aucun ami dans la classe ouvrière.

    Combiné aux excellentes nouvelles insistantes rumeurs sur une Fed qui pourrait ralentir la course des taux dès novembre et le prix du gaz qui en Europe tombe en dessous de 100 euros le MWh et l’euphorie est servie. Tout cela, malgré l’effondrement des indices chinois.

    Les prévisions météorologiques annonçant un hiver extrêmement doux également pour l’Europe du Nord ont augmenté les positions courtes à la Bourse d’Amsterdam, faisant baisser les prix déjà comprimés par l’euphorie espagnole pour les 8 autres méthaniers finalement déchargés dans les hubs de regazéification.

  • Lemaire du village global

     

    En fait si on observe ce qui se passe en Allemagne dans l'industrie, on s'aperçoit et cela sera pareil ici que les entreprises vont assez facilement dans un premier temps réduire leurs dépenses énergétiques. C'est dans la deuxième phase qui vient très rapidement que les choses se compliquent et que les entreprises augmentent leur prix et réduisent leur production et la troisième phase est mortelle puisque les coûts variables dépassent les recettes et il faut donc arrêter la production

    Bon l'Allemagne a mis 200 milliards pour ses entreprises et les ménages. Nous 50 milliards avec le bouclier pour les ménages et Lemaire du village global (la petite maison dans la grande prairie) annonce 7 milliards de baisse des impôts de production pour les entreprises...des cacahouettes...

    Pour l'instant le choc inflationniste a été absorbé par le pouvoir d'achat en berne (effet de surprise) et par la dette mais maintenant la consommation va baisser et les licenciements arriver. La Grande Récession 2023...

    Dès ce mois ci les défaillances d'entreprises vont augmenter fortement et dans les mois qui suivent cela va être considérable.

  • Apocalypse now

    télécharger.jpg

     

    Des chasseurs d'ivoire, une nature hostile, et puis, au bout du voyage, "l'horreur, l'horreur"... Les derniers mots d'un roman pétrifiant, écrit par Joseph Conrad en 1899. Le Voyage au cœur des ténèbres raconte la remontée de Marlowe du fleuve Congo à la recherche d'un trafiquant d'ivoire qui semble être retourné à l'état sauvage. Qu'est-il arrivé à Kurtz pour qu'il en vienne à perdre son humanité ? 

    Bon les amis nécro, cela valait le coup de passer quinze années pour certains en ma compagnie. Vous êtes pas déçu par le final la guerre sans guerre avec menace nucléaire pour ceux qui voudraient pas se dézombifiés et devoir muter. Cela dit par rapport à la dernière fois ou la guerre était réelle, on peut estimer que c'est un progrès mais les millions de morts ne seront plus sur les champs de batailles. Ils le seront économiquement chez eux dans les pays européens. Il semble acter désormais par tous que seul la récession et son flot de licenciement pourra combattre l'inflation. Résignation....Lucidité tardive...

    Je pense le contraire des économistes qui hantent les plateaux tv et parle de récession technique ou de dérapage contrôlé, il n'y a rien de contrôlé. Vous en avez eu un aperçu avec les pénuries d'essence ou alors de la visite d'Elisabeth Borne et d'une quinzaine de ministres en Algérie devenu numéro 1 des fournisseurs de gaz en Europe devant les USA et même les ricains leur en veulent pas de leur attitude pro-russe.

    Faut envoyer Eric Z pour négocier...Il va leur parler de culture et de civilisation  Déjà qu'avec nos accords privilégiés, on paye trois le prix des espagnols …retournement de l'histoire qui ne repasse jamais les plats. Gaz contre visas ou investissement...L'économie est une maîtresse tyrannique...

    « Jamais, quand c’est la vie elle-même qui s’en va, on n’a autant parlé de civilisation et de culture. » Antonin Artaud

    Les grands distributeurs demandent un bouclier énergetique pour l'ensemble de la filière y compris les producteurs pour éviter des licienciements avec la récession qui vient. Déjà 10 % des adhérents du MEDEF déclarent réduire ou arrêter leurs productions à cause des factures d'énergie.

    Bref, ils ont pas compris que les banquiers centraux ont fait le choix de la récession pour combattre l'inflation.donc des lienciements.

    Rappelez vous : nos vies ne sont que le fruit de scénarios  de banquiers centraux.

    .

    « La crise consiste justement dans le fait que l'ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés »

    Antonio Gramsci