Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

election

  • L' impossible réforme des retraites

     

     

     

    Les-origines-du-populisme.jpgQuand Daniel Cohen le Directeur du département économie à l'école normale supérieure dit qu'il n'a pas les moyens intellectuel pour comprendre la réforme, des retraites telle qu'elle est proposée, il y a de quoi s'inquiéter.

    Il donne d'ailleurs un excellent exemple lié à la diminution des fonctionnaires :

     

    " imaginez que demain, l'Etat supprime tous les fonctionnaires pour faire des économies, il s'apercevrait alors qu'il y a bcp moins de cotisations et qu'en conséquence, il faudrait soi diminuer les retraites soi augmenter les cotisations."

     

    Conclusion, la politique qui est menée n'est pas compatible avec la réforme des retraites, c'est aussi simple que cela.

     

  • Les lundis de la Nécronomie

     

    gilets,jaunes,recession,grand effondrement,ecologie,futur société,election,democratieLundi dernier, j'ai été invité en tant que théoricien du surgissement désordonné à participer à une réunion qui rassemblait différentes sensibilités de la Nécronomie.

    Je vous joins donc le texte de l'ami YMD que j'approuve sans modération 

    Bonne lecture

     

    YMD NL MAI 2019 - surgissement pour le 27-5-19.docx

     

    Nécronomiquement votre

     

     

  • election au brésil et populisme

    Le phénomène est mondial. Joseph Stiglitz résume la situation simplement : « alors qu’auparavant la finance était un mécanisme permettant d’injecter de l’argent dans les entreprises, aujourd’hui elle fonctionne pour en retirer de l’argent ». C’est l’un des profonds renversements de la politique socio-économique dont est responsable l’assaut néolibéral ; il est également responsable de la forte concentration de la richesse entre les mains d’un petit nombre alors que la majorité stagne, de la diminution des prestations sociales, et de l’affaiblissement de la démocratie, fragilisée par les institutions financières prédatrices. Il y a là les principales sources du ressentiment, de la colère et du mépris à l’égard des institutions gouvernementales qui balayent une grande partie du monde, et souvent appelé – à tort – « populisme ».

     

    Une analyse que je partage

    Article complet

    Noam Chomsky - « J’ai rencontré Lula, le prisonnier politique le plus important au monde ».pdf

     

     

     

    Nécronomiquement votre