Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crack

  • Chronique du ghetto Des zombies dans une ville fantôme

    Marcel

    marcel.png

     

     

     

    Coralie Dubost agressée !!!

    Il faut qu'elle vienne faire un stage ici...

    Règle numéro 1

    Regard circulaire, s assurer qu'on est pas suivi...

    Je vous avais promis une chronique du ghetto, la voici...



    Imaginez, nous étions déja un quartier de sécurité prioritaire caméra partout puisque les flics ne viennent pas ou en grand nombre...bref et merci Hidalgo, Lallemant, Darmanin qui nous ont déversé les crackers qui sont au moins 400. Le mur ayant été construit soi-disant pour nous protéger. 

    La déchetterie des exclus de la mondialisation. Moi après l'épisode du Mur de la Honte construit en une nuit, je m 'attends qu'en plus du pass sanitaire, on nous demande un sauf conduit pour aller à Paris.

    Bon sinon les crackers sont pas tous dangereux tellement ils n'appartiennent plus à la terre. Un grand nombre ne sait même pas où il se trouve ou tient des propos incohérent. Ce qui est chiant c'est qu'ils descendent sur les rails du métro. Bon, pour le reste y a eu l'épisode de l'homme au cutter mais bien que surexcité, il n'a pas pu éviter une énorme mandale main ouverte de Marcel la Feignasse, Président de l'inaction française...Je suis intervenu au moment où Marcel lui écrasait la tête contre le coin du caniveau. Lorsque je lui ai demandé les raisons de son acharnement, Marcel m'a dit qu'il avait fait peur au chat qui était à la fenêtre. Marcel est un grand défenseur de la cause animale....

    Donc pour l'instant, c'est plutôt les crackers qu'il faut protéger...

    A mon avis, il ne portera pas plainte. Ici on est pas à Paris, on est chez les barbares et en plus manque de pot pour lui, il est direct tombé sur Marcel le roi barbare qui déteste qu'on l'agresse quand il va chercher des bières religieusement.

    Sinon, il y a eu quand même un impact au niveau économique. Le supermarché a changé ses horaires en raison de la crise sociale. C'est ce qu'il y a marqué sur leurs affiches. Les caissières avaient peur de rentrer tard. Du coup, j'ai pu valider pleinement notre théorie préférée depuis la création de ce blog en 2007, la théorie du consommateur zombie. Le cracker est la forme la plus aboutie du consommateur zombie. Ils se baladent dans les linéaires en répétant des noms de rues où ils doivent se rendre sans même se rendre compte qu'ils sont dans un supermarché.

    Pas très loin du quartier, on avait un mégacentre commercial baptisé le Millénaire. Il n'y a plus que le carrefour qui est ouvert et qui en plus a vu baisser fortement son chiffre d'affaire depuis le pass sanitaire. Toutes les autres boutiques sont fermées. A la Villette c'est idem, les boutiques sont fermées. Et cela va devenir définitif dans le contexte actuel.

    Des zombies dans une ville fantôme....

    JP Prince en exil

  • Les aventures de JPC dans le ghetto

    Demain je ferai une chronique du ghetto car Marcel la feignasse n'y ait pas allé de main morte

     

    Crack à Paris : l’Etat bâtit un mur pour bloquer les consommateurs (lemonde.fr)

    Crack à la porte de la Villette : les maires de Pantin et d’Aubervilliers s’invitent sous les fenêtres de Jean Castex - Le Parisien

    Entre Pantin et Paris, un "mur de Berlin" contre les fumeurs de crack | Actu Seine-Saint-Denis

  • Alerte info

    Ce matin, j'ai été réveillé à l'aube par mon ami Marcel surexcité

    " ils ont construit un mur pendant la nuit pour nous enfermer "

    Sous l'insistance de Marcel, je suis allé voir et effectivement, un mur avait été construit. Devant les attroupements, je me suis renseigné pour apprendre que Darmanin avait déversé sur nous les mecs de la colline du crack. A mon avis, c'est une erreur stratégique, on était déjà un quartier de sécurité prioritaire mais là cela va devenir la jungle. Sous l'impulsion de Marcel, on a fait un saut chez Momo la garantie (de survie) je peux vous dire que les pères et les mères de famille s'équipaient lourd. Déja que les flics ne viennent pas en temps normal...Ici c'est l un des Vingt endroits en France ou l'immobilier baisse de manière importante...là nous allons franchir un nouveau pas...

    Je donne pas une semaine avant les premiers morts

    Suivez les infos...

    Dans la foulée, je suis allé les voir les principaux chef de bandes du ghetto qui n'ont pas envie de voir arriver les crackers.

    J'habitais déjà dans un des vingt endroits en France où l'immobilier baisse mais là je vous invite à suivre les actus car il va y avoir des morts. Ici on est pas chez les bobos du 19 em et il y a trop d'économie parallèle pour que les mecs qui l'organisent se laissent déstabiliser.

    Vous inquiétez pas pour moi, Marcel s'est équipé.

    Crack à Paris : un mur construit entre Paris et Pantin après l’évacuation des toxicomanes - Bing video